FANDOM


Tod BROWNING (1880-1962) est peut-être Le premier grand réalisateur de cinéma fantastique américain.

Non content d'avoir réalisé le fameux "Dracula" (1931) avec Bela LUGOSI, il fut surtout celui qui offrit ses plus beaux rôles à Lon CHANEY Sr (Senior, pour le distinguer de son fils... Junior ! (sic) qui ne parvint jamais à la gloire paternelle, hormis dans son rôle du Loup-Garou), L'Homme aux Mille Visages (titre d'un film biographique de Joseph PEVNEY - 1957 - dont le rôle titre est tenu par James CAGNEY).

Fort d'une filmographie conséquente - apanage des réalisateurs du muet - Tod BROWNING est donc renommé pour son "Dracula", qui offrit un rôle qui traumatisa son acteur, dont on prétend qu'il termina sa vie en dormant dans un cercueil. Revu aujourd'hui, l'œuvre est inventive visuellement, même si elle semble finir en eau de boudin.

"Le Club des 3" (The Unholy Three - 1925) est une étrange histoire où un trio de bandits se font passer pour une famille bizarre. Lon Chaney y campe un ventriloque déguisé en grand mère qui tient un magasin de perroquets. Un hercule (Vicotr Mc LAGLEN - habitué de chez John FORD) est son fils, tandis que le 3ème, un nain, joue le bébé de la maisonnée. Il s'agit d'une comédie dont l'ambiance est tout sauf classique. Un remake parlant sera réalisé en 1930 par Jack CONWAY, Lon Chaney y reprenant son rôle, ce qui lui permit de faire montre de ses talents oraux, après avoir tant montré ses capacités physiques.

"L'Inconnu" (The Unknown - 1927) permet justement à Lon Chaney de jouer un malfrat en fuite réfugié dans un cirque. Pour n'être pas reconnu, il se cache les bras autour du corps, et se présente ainsi, homme vivant grâce à ses pieds. On peut ainsi apprécier Chaney mangeant à table, tenant sa fourchette entre les orteils avec une maestria qui laisse pantois. Chaney tombe amoureux de la jolie écuyère (Joan Crawford), qui ne supporte pas les bras des hommes. Incroyable, un chirurgien acceptera de débarrasser le personnage de l'inconnu de ces bras encombrants, afin qu'il puisse conquérir la belle. Mais la traitresse, pendant ce temps, est tombé dans les bras d'un hercule. La déconvenue du criminel est terrible.

"Londres après Minuit" (London after Midnight - 1927) n'est connu que pour quelques photos d'un Lon Chaney blafard, un peu Fantôme de l'Opéra, armé d'une grande cape noire. Las, les copies sont perdues.

"La Monstrueuse Parade" (Freaks - 1932) est un nouveau chef d'œuvre. La force du film, qui fit aussi son scandale à la sortie, est qu'il est tourné avec de véritable "monstres", phénomènes de foire du cirque Barnum. Ici, c'est une acrobate normale qui côtoie tout un tas d'être difformes qu'elle méprise. Pourtant, un des lilliputiens s'avère être riche. Elle le séduit, mais finit par se trahir dans les bras... d'un hercule (décidément Browning avait des griefs sérieux envers ces balaises). La vengeance des Freaks sera terrible.

Pour finir ce tour nécessairement incomplet, voici venir "Les Poupées du Diable" (The Devil Doll - 1936). Un brave homme (Lionel BARRYMORE) d'affaire a été spolié de se fortune par ses amis. Même sa fille le croit coupable, alors que sa vieille mère le sait innocent. Au bagne, il rencontre un inventeur qui a concocté le moyen de réduire ses victimes à la taille de poupées (style barbie plutôt que baigneur !) soumises à sa volonté. Déguisé en vieille femme (là aussi une constante), il ouvre un magasin de jouets. Il parvient à attirer dans ses rets les vilains, et à faire entrer chez eux ses poupées. Formidablement, le film termine de manière totalement amorale, la vengeance assouvie, la fille revenue dans les bras du papa !

-- Vincent D. 27 mars 2010 à 20:53 (UTC)

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard